Cela fait quelques semaines (voire des mois) que je tourne en rond dans mes missions, et que mes managers ne savent pas bien ce qu'ils pourraient faire pour moi. Après 6 ans à faire le même job, mon premier job : ce saint CDI décroché en sortant de l'école, j'ai envie d'autre chose. Un poste où je m'éclate, où je ne m'ennuie pas.

Problème : après 6 ans je ne sais plus très bien de quoi j'ai envie. La com c'est cool, mais c'est vaste et ça a beaucoup changé. Quand j'étais à l'école, Facebook venait tout juste de débarquer en France et il n'était pas encore question de faire des campagnes de pub dessus. Le métier de community manager n'existait même pas.

Alors j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes. J'ai pris rendez-vous avec la DRH et je lui ai dit que j'en avais marre. C'est la qu'on m'a parlé du bilan de compétences.

En fait, moi qui pensais que c'était pour les vieux en mal de reconversion professionnelle, je dois dire que c'est une aide plutôt précieuse en cette période de flou. Et puis ça fait du bien de se poser pour parler de soi et pour penser à soi. Suspendre le temps qui défile comme un fou, autour d'un projet à long terme, pour reprendre son souffle et repartir sereinement.

En ce moment on est en train de me redécouvrir, trouver ce qui m'anime, me motive. Et il apparaît que je suis très créative, malgré ce que j'avais fini par croire.
Les différents tests de personnalité m'ont rappelé que j'adore aussi intellectualiser, débattre, creuser, m'informer. Et je repense à quand je voulais faire l'école de journalisme. Finalement tout avait déjà un sens à l'époque, et les métiers qui me plaisaient à l'époque me correspondent toujours maintenant.

Cette semaine, à l'aide de logiciels, j'ai établi une liste de 26 métiers, qui répondent à mon système de valeurs, qui pourraient me correspondre et me plaire.
26 ça fait beaucoup et en même temps je ne suis pas sûre de m'y retrouver, c'est comme si j'avais peur de manquer d'options. En fait, je lis et relis la liste et ça a un côté effrayant car ça me projette dans la situation où je quitte un job que je connais bien pour un job où je redémarre de zéro. Forcément, ça fait peur. 

Est-ce que j'en suis capable ?

Pour le moment j'ai beaucoup de mal à me voir dans un autre emploi que le mien. Je n'ai jamais connu autre chose alors je suppose que c'est normal. Et ça remet aussi en question le petit avenir bien tranquille que je m'étais employé à vivre jusqu'ici et ça aussi, c'est un petit peu angoissant. 

To be continued...