Depuis l'arrivée de ma fille il y a 4 ans, je me suis découvert une fibre écolo et j'ai testé diverses choses comme les couches et les lingettes lavables, les produits d'entretien maison... mais un peu en dilettante, pour m'amuser et satisfaire ma curiosité.

J'ai lu le livre de Bea Jonhson « zero waste home » pendant les vacances de Noël.
Le livre m'a ouvert les yeux sur notre consommation et sur le fait qu'on pouvait aussi agir pour notre planète par le biais de nos poubelles.

Zéro déchet Cover

Sans me fixer l'objectif « zéro déchet » pour la fin de l'année (le défi est juste énorme, et il y a tellement à changer que c'en est décourageant) , je me suis lancée dans une photographie de notre consommation actuelle, et fixé l'objectif de réduire nos déchets (en simplifiant notre consommation) pour la fin de l'année. Et si en plus, en se simplifiant la vie, on peut réaliser des économies alors je dis un grand OUI !

Pour l'heure, je pense qu'on doit être dans la moyenne. J'ai noté qu'on remplissait un sac «Chronodrive » en 3 jours avec nos déchets. Je ne sais pas si c'est bien ou mal, je trouve juste qu'on pourrait faire pire ;-)

Avant d'entreprendre tout changement, j'ai relevé que j'avais gardé quelques habitudes de ma première année de maman écolo : 

- Je fais mon produit d'entretien de la maison moi même.
Dans une vieille bouteille de produit à vitres, je remplis la moitié de la bouteille avec du vinaigre blanc, je complète avec de l'eau chaude, je rajoute 2 CS de produit vaisselle et quelques gouttes d'huile essentielle. Ca dégraisse super bien et je m'en sers pour tout nettoyer : les surfaces vitrées, les sanitaires, les plans de travail... Je trouve cette recette vraiment super !

- Je garde presque tous mes bocaux en verre pour les réutiliser.
A l'heure où je vous parle, ils contiennent des épices, des restes de produits en poudre, du sucre vanillé maison, de la cassonade, du gomasio... ou alors ils sont vides sur une étagère en attendant leur heure. Les pots de moutarde nous servent de verre.

- Je réutilise les sacs des drives comme sac poubelle, et quand j'en ai trop je les rapporte là où je les ai eu.
Ca n'a l'air de rien mais ce sont des sacs en moins qui trainent dans la nature.

- Je fais mon pain maison.
Depuis que ma mère m'a offert une machine à pain pour mon anniversaire, et plus récemment depuis que j'ai trouvé une super recette de pain ultra rapide et très bon, je n'achète plus de pain à la boulangerie (et donc je fais l'économie du petit sac en papier qu'ils fournissent avec).

J'oublie sans doute d'autres choses mais ce sont les premières qui me viennent à l'esprit.

Il y a tant de choses à faire et à changer si on veut atteindre l'objectif 0 déchet que, comme je vous le disais au début, on peut vite se sentir découragé tant la tâche est immense. Alors j'ai choisi de procéder par petite touches, pour modifier doucement mais durablement nos habitudes et alléger nos sacs poubelle.

Affaire à suivre.