En 2015, j'aurai 30 ans. Depuis longtemps, je répète à qui veut l'entendre que l'âge, ce n'est qu'un chiffre sur un bout de papier plastifié, que ce qui compte c'est ce qu'on a dans la tête. Bref, que la trentaine, je m'en fiche.

Enfin pas tant que ça quand même. Maintenant qu'on est dans l'année fatidique, je dois bien reconnaître que la trentaine, ça me fait quelque chose.

Quand j'étais petite, la trentaine représentait l'âge adulte, ce moment où tu commences à devenir vieux. Le bon job qui paye bien, le pavillon de banlieue, le mari, les enfants, le monospace, le chien. Vous voyez le cliché ?

Oui bon, sauf qu'en réalité, ici la trentaine se résume à : un homme, une fille, un chien, 4 chats, un appart trop petit en location, un vieux 4x4 qui consomme à mort et un boulot qui me sort par les yeux. Enfin ça dépend des jours. Mais qui paye pas assez en tout cas.

Si on s'arrête après les chats, ça va. Si on entre dans la suite, je peux rajouter que je me sens loin de cette trentenaire que j'avais imaginé quand j'étais gosse. Dans ma tête là, je suis toujours un peu irresponsable sur les bords, voire complètement gamine, qui rit pour une blague pipi caca et qui peut passer des heures à regarder Star Wars. Que ça saoule de devoir remplir ses impôts, prendre rendez-vous chez l'ophtalmo. Qui subit ses responsabilités plus qu'elle ne les prend en main en fait.

Ca fait quelques temps que je réfléchis à ouvrir un blog pour parler de la trentaine. Parce que je me dis que je ne dois pas être la seule pour qui ce tournant bouleverse un peu tout et rien à la fois. Et puis pour garder une trace de cette année, où j'ai envie de changement.

J'ai plusieurs projets en cours : un bilan de compétences avec pour objectif un changement de boulot. Un déménagement parce que mon appart, aussi cool soit-il, commence vraiment à être petit pour nous tous. Peut-être un petit frère ou une petite soeur pour la trolette qui le réclame à corps et à cri, et parce que je m'étais toujours dit que je voulais 2 enfants avant mes 30 ans (ceci dit, pour le « avant », c'est loupé, mais c'est pas grave)
Et puis un projet dans la veine de mes tendances bobo-bio-ecolo (dont je suis la première à rire ;-) ) : réduire nos déchets et simplifier notre consommation pour la fin de l'année (avec pour sous objectif de faire des économies, parce que la bouffe, ça coûte cher, bordel !!!)

Je vous parlerai de mes projets au fur et à mesure de leur avancement. J'espère que ça vous plaira (sinon ce n'est pas grave, ce sera un joli souvenir de l'année 2015 que j'aurai plaisir à lire et relire d'ici quelques années !)

A bientôt !